I’m sexy and I know it

En ce moment c’est les fashion weeks (et je rappelle au passage que Montréal a la sienne propre, oui oui oui) et comme l’été touche à sa fin (que celui qui a osé insinuer que les feuilles mortes se ramassent déjà à la pelle sache que je vais juste l’ignorer (l’automne ne commence que dans quelques jours que diantre)) il est l’heure de faire un petit top 4 (parce que j’ai oublié de noter le 5ème) des looks les plus pointus de l’été, façon street style (c’est juste des looks vus dans la rue quoi) mais sans photo (parce que c’est toujours mieux de faire fonctionner son imagination et non parce que je suis trop chicken pour prendre les gens en photo dans la rue (sauf si c’est Jésus, mais c’est une autre histoire))

Avant de commencer, je tiens tout de même à préciser qu’au fond de moi j’adore que les gens se sentent libres de créer ses looks (et pas uniquement parce que c’est drôle à raconter)

NUMBER 4

Le legging (transparent de préférence ou à la rigueur en imitation skaï) porté en pantalon.

Il va de soi que la silhouette est adaptée à la tenue, et que certains éléments d’anatomie pourraient avoir envie de s’échapper du dit legging (qu’on appelait caleçon à l’époque où il m’arrivait, à moi aussi, de penser que c’était à la mode)

NUMBER 3

Le micro short pour homme. Je n’en dirai pas plus

Bon ok d’accord, il était blanc, ce short … et en jean (mal) déchiré

NUMBER 2

Le T-shirt mouillé qui révèle le motif du haut de bikini.

Ce look s’observe surtout aux alentours des piscines en plein air. Il traîne souvent dans son sillage le look pour-pas-mouiller-mon-t-shirt-je-vais-rester-en-maillot-et-paréo

Je sais il fait chaud, mais on est en ville.

NUMBER 1 (là c’est long mais il y a du suspens… et de l’émotion)

J’ai beaucoup hésité sur celui-ci. Une partie de moi aurait envie d’applaudir ces gens et une autre se dit que non non non décidément non je ne peux (veux?) pas.
Mettons nous en situation (c’est vintage donc on a le droit de dire ça sans rouler tout droit dans un platane)

Vous vous promenez tranquillement dans Montréal (dans le Mile End idéalement) et en bon français de France, vous marchez en regardant vos pieds (histoire d’être sûr de ne pas avoir à sourire à quelqu’un ou pire, devoir lui parler). A un instant très précis (lequel ? Mystère !), votre regard est intrigué par des pieds. C’est vrai, c’est tout de même intriguant un homme à pattes velues en sandalettes de minette, non ? Vous ne résistez pas à la tentation (et à l’opportunité de reluquer l’intégralité du look) et décidez de lever la tête. Et là, dans les cimes, là où on l’on aperçoit le ciel, vous tombez nez à nez avec une jeune fille, toute de hipster vêtue, en train de déguster son latte glacé au soya organique au soleil.

(Oui c’était la chute de mon histoire, vous pouvez reprendre votre souffle)

Doit-on comprendre que faire son homard sauce tomate avec du poil aux pattes est la version femelle du hipster à grosse barbe ? Doit-on donc comprendre que Manon Massé (pour ceux qui ne la connaisse pas, viiiiite googlelisez son affiche de campagne) est donc la ultimate hipster ? Mais surtout à qui cela profite-t-il ?

Je vous laisse méditer

Corneguidouille, je viens de retrouver le number five du classement … Une femme enceinte, bedaine et vergetures dehors (comprenez: avec un haut trop court), qui porte un T-shirt à message « I make milk, what’s your superpower? ». Ça valait le coup de s’en souvenir de celui-là non ?

Publicités

2 thoughts on “I’m sexy and I know it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s