I am not a number *

Il arrive régulièrement que des visiteurs nous demandent si la France ne nous manque pas trop. On nous demande aussi souvent si ce n’est pas trop dur sur le plan gastronomique. (J’ai promis d’en parler mais pas tout de suite) On nous propose aussi parfois de nous ramener des objets de désir : fromages, vin, légumes frais (duh?)

Et nous répondons toujours que non ça va, on a besoin de rien, on trouve de tout (à part le Nikka live from barrel) pourvu qu’on y mette le prix (bizarrement c’est plus côté fringue qu’on souffre (même + G, c’est dire), mais là encore c’est une autre histoire)

Cela ne veut pas dire que nous n’avons pas notre petite filière d’importation d’objets  top glamour!

Attention, la liste suivante contient de nombreux objets tendancieux et plaisirs coupables. Elle est donc classée PEGI 18

1. L’anti-pue à roulement, j’ai nommé le déo-bille

2. L’anti-pue qui goûte mauvais, j’ai nommé le parodontax (je sais, je sais … tout ça alors que je pourrais utiliser un dentifrice à la cannelle…)

3. Les anti-fièvre qui donne la pêche ou pour bébé , j’ai nommé l’aspirine effervescente vitaminée C et le doliprane pédiatrique

4. Les anti-salissures qui sont trop pratiques mais mauvaises pour l’écologie, j’ai nommé les lingettes St Marc et Décolor’Stop (quoique en même temps on fait moins de lessives, donc on sauve de l’eau et de l’électricité (même si comme dirait Elvis « Pour quoi faire, l’eau c’est gratuit et l’électricité c’est pas cher ici »))

5. Et enfin le top du top, les anti-flaques qui nettoient, j’ai nommé les éponges. (oui, on importe des éponges et alors? Vous avez déjà essayé de faire la vaisselle ou d’essuyer un plan de travail (pardon un comptoir) avec une éponge canayenne ? Non ? Alors ne me jugez pas. Et non, je ne suis pas prête à changer mes habitudes ! Je veux des éponges qui épongent et pis c’est tout)

C’est une liste assez « anti » finalement, c’est normal, on est français, donc par essence on est contre !

Mais tout le monde n’est pas comme nous. J’ai entendu parler de quelqu’un qui importe des « céréales POUR le soir »…

C’est peut-être une légende urbaine, non ?

* This is number 6!

 

EDIT du 16 octobre : Quelques révélations choc !

Il semblerait qu’il existe un trafic parallèle de Chocapic, Chipsters et rocher Suchard… Il paraitrait aussi qu’il existe un dealer d’éponge. Tout cela mérite une enquête approfondie !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s